mercredi 12 novembre 2014

Nabilla un produit de la décadence.

Nabilla est un produit de la décadence.

Un exemple de ce que le Net et les médias peuvent produire.
Au début je me suis dit: "Cette nana ne va pas durer, elle n'a rien dans la tête!"
Puis le temps passant j'ai vu que Nabilla savait se servir de cette notoriété qu'on lui donnait.
Elle a commencé à y croire, penser que cela pouvait être juteux; déposer les droits pour "allo quoi!"
Fallait y penser, fallait surtout penser que cette société allait la suivre.
Mais voilà on ne construit pas des châteaux sur du sable.
Peu de gens arrive à faire fortune avec du vent ou alors il faut être très fort.
Nabilla s'est crue très forte car il faut avoir la tête solide pour résister au sirènes des médias qui vous encensent .
Avec les médias malheureusement il y a toujours un retour de bâton plus haut où ils vous emméne plus profond ils vous enterrent.
Et pour eux de toutes façons c'est gagnant gagnant.
Alors çà vous monte à la tête vous prenez des substances pour compenser pour vous aider à accepter l'irrationnel.
Puis de drogues en médocs vous perdez votre lucidité et il vous arrive des accidents irréversibles.
Je ne défend pas Nabilla bien qu'elle soit victime quelque part, il lui manque du plomb dans la tête
mais je ne tire pas sur l'ambulance non plus; comme font les gens qui en profite.

Voila on en parle aujourd'hui demain on passera à une autre proie car il faut du sang neuf dans la une des journaux tous les jours.