vendredi 7 novembre 2014

Hollande fait du fric

RTL ce matin.

"Donnez votre note sur la prestation de Hollande hier vous pouvez mettre 2/10 ou même 0 pointé" nous dit Philippe Cordié. Lui au moins il suit l'opinion afin de se faire aimer, il affiche son choix. RTL fait du fric sur le dos de Hollande en l'invitant un jour puis le lendemain, pour être dans la bonne échappée, il casse du Hollande à tout va. Et pas de pitié c'est la curée dés 7h du matin ; on met une note à Hollande mais plusieurs fois ce sont des exemples de chiffres en dessous de la moyenne qui sont proposés. Puis on invite un rigolo qui nous parle de tweet lors de l'émission. Un rigolo qui fait comme tous maintenant ne sachant que se moquer bêtement. Il n'est pas là pour construire mais pour dénigrer et faire de l'humour de bas niveau. Pour ce faire il nous sort un tweet du fils de Trierweiller; qu'est ce qu'il a fait ce type pour être cité en plein dans l'actu on nous oppose un mec qui tweet de son canapé qui a 2 ou 3 neurones qui se battent en duel avec un président de la république.
Ou va t-on? Les journalistes n'ont donc aucun scrupule ni aucune déontologie pour ne pas hiérarchiser l'info, pourquoi va t-on  chercher ce tweet du fils de.. alors qu'il a profiter de l'état et qui comme sa mère crache dans la soupe. Soyez un peu raisonnable ne prenez pas pour argent comptant ce que peuvent dire certaine personne à un instant donné , ce n'est pas de l'info, même pas de l'opinion, c'est une humeur passagère que peut changer. A quoi ça sert que Hollande vienne s'exprimer car dans la minute qui suit on le flingue avec l'aide de personne qui ne sont pas responsable. A quoi ça sert?  je sais à vous RTL. Pour vous faire de l'argent vous avez fait la promo de l'émission à grand renfort de pub maintenant vous utilisez la vague déferlante du Hollande bashing pour récupérer les plus d'auditeurs. Au moins hollande n'est pas nul pour tout le monde il est gagnant pour vous. Je sais que Hollande n'est pas bon mais ça fait trente ans que les types ne sont pas bon au pouvoir et vous les journalistes y êtes pour beaucoup car vous faites partie de la même classe.

Cette fois vous êtes encore plus mauvais que les politiques car vous tirez sur l'ambulance sans aucun remord.